Bassin Oblique

41-1-1Un Bassin Oblique est du à une inégalité de longueur des deux membres inférieurs. Cette inégalité peut apparaître sans cause apparente au cours de la croissance, ou être provoquée par toute
lésion qui modifie la longueur des membres inférieurs.

Un Bassin Oblique va modifier l’orientation du plateau vertébral sacré sur le plan frontal. Ainsi, la colonne vertébrale ne va pas être dirigée à partir de la zone lombo-sacrée de manière verticale mais inclinée dans un sens. Etant donné que l’organisme va tenter de compenser cette situation et obtenir un équilibre, un Bassin Oblique peut être à l’origine d’une scoliose lombaire. Dans le cas où cette compensation peut être obtenue par l’organisme sur une petite zone, il reste néanmoins un problème : sur la charnière lombo-sacrée la compression due au poids du corps sera supportée plus par un côté que l’autre. Ainsi, des articulaires postérieures du côté où le bassin est plus haut vont subir plus vite des lésions dégénératives, une hypertrophie ainsi qu’une lésion discale unilatérale.

La correction du Bassin Oblique est nécessaire, généralement à partir de 10 mm de différence. Pour obtenir une telle correction, une talonnette est le plus souvent utilisée, positionnée dans la chaussure. Toutefois, une semelle de l’épaisseur nécessaire collée sous les chaussures peut également obtenir l’effet souhaité. Il est particulièrement important que les patients qui ont ce type de déformation puissent avoir une compensation chaque fois qu’ils se déplacent pour ne pas accélérer les lésions dégénératives.

41-1-2Au delà 2,5 cm, 3 cm de différence, une compensation des longueurs des membres inférieurs peut être discutée pour ne pas obliger le patient à porter des
compensations par des orthèses particulièrement peu supportables. Une compensation de longueurs des membres inférieurs peut être réalisée soit en corrigeant la longueur en rallongeant des zones longues des membres inférieurs, d’un côté de manière unilatérale ou si le patient est relativement grand plutôt en raccourcissant le côté où le membre inférieur est plus long. Ceci est généralement pratiqué au niveau du fémur et suivi d’une ostéosynthèse.