Correction Cyphose

Une cyphose vertébrale représente une déformation importante et peut devenir très handicapante. A partir d’une certaine importance, ce type de déformation doit être corrigé. Cette correction peut être réalisée par voie antérieure mais plus avantageusement la plupart du temps par voie postérieure.

111-1-1

Le principe consiste à réaliser des fixations au niveau des différentes zones vertébrales à stabiliser et une partie des articulaires et des éléments postérieurs est réséquée.

Dans le cas où les disques sont suffisamment mobiles, la colonne vertébrale qui reprend ainsi sa mobilité peut être corrigée en introduisant des tiges dans les implants fixés, en appliquant des manœuvres de correction. Si les disques ne sont plus suffisamment mobiles, des gestes d’ostéotomies peuvent être associés. La nécessité de ce type de geste est toujours plus difficile à décider car il s’agit de geste chirurgical plus complexe, plus lourd et potentiellement plus dangereux. Néanmoins, entre de bonnes mains, ces opérations peuvent être pratiquées avec sécurité et dans certains cas représentent la seule solution pour obtenir une correction suffisamment efficace.

 

Ostéotomies postérieures

Une ostéotomie par voie postérieure consiste à réaliser l’ablation d’une partie postérieure des zones osseuses de la colonne vertébrale pour créer une situation dans laquelle la colonne vertébrale peut être dépliée et fixée dans une position corrigée. Lors de l’ostéotomie par soustraction pédiculaire, la partie postérieure, les pédicules et une partie du corps vertébral est retirée par voie postérieure.

111-1-2

Lors des ostéotomies segmentaires une partie des articulaires est réséquée sur plusieurs niveaux et la mobilité persistante au niveau des disques est utilisée pour obtenir une correction.

111-1-3