Fractures et Luxations

 

Tassement vertébral

55-1-8Un tassement vertébral est une fracture du plateau vertébral. Il peut survenir suite à des lésions traumatiques qui dépassent en énergie la résistance du plateau vertébral. Le plateau vertébral cède sous la pression, se casse, le corps vertébral s’enfonce. Ce type de lésion survient à cause d’une compression en flexion, sur le plateau supérieur, inférieur ou sur les deux.

Un tassement vertébral n’est pas une lésion qui atteint le mur postérieur de la vertèbre. Elle ne provoque pas de rétrécissement du canal et elle ne représente pas de danger neurologique. Néanmoins, dans certains cas, elle provoque une cyphose au delà de 20 degrés. Dans ce cas, une correction chirurgicale peut malgré tout être nécessaire.

Chez les personnes âgées, en cas de tassement vertébral, une cimentoplastie peut être utilisée pour supprimer la douleur et pour obtenir une stabilité rapide. Il s’agit de l’injection du ciment dans la vertèbre pour la renforcer à travers la peau sous guidage radiologique. On peut même préalablement gonfler la vertèbre par un ballon pour obtenir une meilleure correction, c’est la kyphoplastie.

Un corset peut être également mis en place pour lutter contre l’écrasement progressif des vertèbres car cet écrasement avant que la consolidation osseuse soit obtenu peut aller au delà de ce qui s’est produit au moment de l’accident et provoquer ainsi des déformations importantes. Une telle immobilisation est maintenue pendant environ trois mois. Pendant cette période, la position assise doit être évitée ou limitée selon les cas pour ne pas augmenter la pression au niveau de la lésion.

Le traitement fonctionnel est une méthode avec laquelle on se concentre sur le renforcement musculaire de la musculature dorso-lombaire pour lutter contre des phénomènes de déplacement ultérieur au niveau de ce tassement. Cette méthode nécessite une prise en charge rééducative particulièrement adaptée avec un contrôle radiologique fréquent.

Eclatement vertébral

55-1-9Une fracture d’éclatement est provoquée par un traumatisme qui écrase la vertèbre par une force supéro-inférieure. Une telle force va comprimer la vertèbre provoquant son éclatement. Les fragments du corps vertébral vont ainsi s’éjecter dans de différents sens et il existe également des fragments qui peuvent se déplacer en arrière comprimant les éléments neurologiques. La caractéristique de ce type de fracture est l’atteinte du mur postérieur de la vertèbre. Le fragment postérieur éjecté dans le canal vertébral peut provoquer une lésion neurologique partielle ou une paraplégie.

Ce type de lésion est particulièrement instable. Certaines entre elles peuvent être traitées par un traitement orthopédique qui assure leur stabilité. Pour cela, généralement un corset est utilisé,
moulé dans une position réduite de la lésion. Ce corset est appliqué de telle manière que la colonne vertébrale soit en position réduite pour atteindre la consolidation de la lésion dans cette position. Sa mise en place nécessite une hospitalisation, il doit être maintenu durant une période de trois mois..

Pour des lésions plus conséquentes, c’est la solution chirurgicale qui est appliquée, on pratique une ostéosynthèse. Cette ostéosynthèse fixe les vertèbres sus et sous jacentes dans une position réduite avec une stabilisation par implants métalliques à laquelle une greffe osseuse est généralement associée. Parfois la vertèbre subit de tels dégâts qu’une greffe osseuse ou fixation antérieure complémentaire est nécessaire. Dans certains cas, une stabilisation per cutanée est proposée. Dans les cas où il existe une compression neurologique provoquant des signes neurologiques, une décompression chirurgicale rapide est indispensable.

Lésion en Distraction

55-1-10Une fracture en flexion distraction se produit dans le cas où les forces qui provoquent la lésion surviennent en flexion et en distraction. Généralement, ce  type de lésion peut être reproduit par la ceinture de sécurité lors d’un choc frontal dans un véhicule. La colonne vertébrale va se plier en avant, en même temps des forces d’arrachements agissent sur elle. Ce type de mécanisme peut provoquer un arrachement des ligaments, voire des fractures des vertèbres en arrachant les différents fragments osseux.

La particularité de cette lésion est qu’une fois le patient est aligné et la lésion est réduite, très peu de signes radiologiques peuvent témoigner de l’importance de la lésion. Ainsi, souvent elle pose un problème de diagnostic.

Dans le cas où la lésion est stable une fois réduite et qu’il s’agit d’une lésion essentiellement osseuse où la consolidation peut permettre sa guérison complète, ce type de lésion nécessite un traitement orthopédique. Autrement, si la lésion est instable ou si la lésion est essentiellement ligamentaire, un traitement chirurgical est appliqué avec une ostéosynthèse en compression.

Fracture Dislocation

55-1-11Une fracture dislocation survient à cause des lésions particulièrement violentes provoquées par des forces importantes. Un tel traumatisme est observé suite à des chutes de lieux élevés, des accidents de la voie publique ou du sport dangereux. La colonne vertébrale perd son alignement, il ne s’agit pas simplement d’une lésion de compression sur certaines zones mais d’un arrachement de toute structure stabilisatrice.

Une telle lésion est, bien entendu, particulièrement dangereuse du point de vue neurologique. Elle doit être stabilisée chirurgicalement en assurant la liberté des éléments neurologiques. En cas de polytraumatisme où le pronostic vital est en jeux, cette stabilisation chirurgicale doit être pratiquée en fonction des autres lésions de telle manière que le pronostic vital ne soit pas menacé.