Les Nerfs

Les formations nerveuses sont à l’intérieur du canal vertébral. Avec l’agrandissement du corps et de la colonne vertébrale, la moelle épinière qui, chez le nouveau né, s’étale tout au long de la colonne vertébrale ne grandit pas à la même vitesse. Chez l’adulte, la moelle est suspendue et s’arrête au niveau de la charnière thoraco-lombaire. La moelle épinière est particulièrement vulnérable, elle contient le centre d’innervation de la mobilité des différents segments musculaires qui en dépendent. Les fibres nerveuses – les radicelles – quittant la moelle épinière descendent le long du canal vertébral dans un sac dans lequel elles sont enfermées avec la moelle épinière. Ce sac est composé d’une membrane qui s’appelle la dure mère, elle enferme un liquide, le liquide cérébro-spinal (LCR, Liquide Cérébro – Rachidien).

Les fibres nerveuses flottent à l’intérieur de ce sac et n’occupent que relativement peu d’espace, elles représentent un petit volume à l’intérieur du canal vertébral et sont moins vulnérables que la moelle épinière.

 

Néanmoins, ces fibres se regroupent pour former des racines nerveuses quittant la colonne vertébrale entre chaque vertèbre au niveau du foramen intervertébral. Les racines nerveuses sont composées des fibres nerveuses qui sont engainées par une gaine protectrice, ce qui représente un volume plus important les rendant plus vulnérables.

 

Chaque racine véhicule des fibres nerveuses permettant l’innervation sensitive d’une partie spécifique de la peau et des autres structures anatomiques, ainsi que l’innervation motrice d’une zone musculaire. Ainsi, il est possible de déterminer en présence de perte de la sensibilité, l’irradiation douloureuse, ou en cas de perte de la force musculaire sur certaines zones, quelle est la racine qui peut en être responsable.

30-1-7