Organisation de l’Evaluation et de la Suivi radio-clinique informatisé exhaustif

Dans l’activité médicale il est primordial de disposer des informations fiables sur les résultats obtenus par des différents traitements.

Malheureusement un tel travail d’enregistrement et d’organisation des informations nécessite la mise en place de systèmes de stockage et de traitement de  donnée particulièrement performante. De plus ce travail représente une surcharge de travail important aussi bien pour les médecins que pour le personnel médical. Cette surcharge de travail n’est pas pris en compte à l’heure actuel ni dans l’exercice hospitalier universitaire ni dans l’exercice hospitalier ou privé de la médecine.

Quand une équipe médicale veut se donner les moyens de disposer des résultats réels de ses activités, il se retrouve  généralement devant des difficultés très importantes. Sans personnel qualifié disponible pour renforcer l’équipe, les médecins ne peuvent compter que sur eux même, alors que leur temps de travail est déjà largement absorbé par de multiples tâches de l’exercice médical et des taches administratifs.

Principalement aux États-Unis mais aussi dans d’autres pays, si le recueil des données est considéré comme primordial, le déblocage d’un budget spécifique permet d’affecter des assistants de recherche à des études désignées ce qui permet de trouver des réponses indispensables à des questions que la médecine se pose aujourd’hui. Dans l’absence des moyens supplémentaires pouvant être accordés à ces tâches, la recherche clinique se repose souvent sur les étudiants qui préparent leur mémoire, leur thèses, ou d’autres travaux dans le cadre de leur formation, ils sont des acteurs incontournables de la recherche universitaire.

Malgré tout la connaissance des résultats est plus que jamais nécessaire et non seulement dans les cas des études ciblées mais bien dans la pratique quotidienne de chaque praticien car l’évolution des techniques est particulièrement rapide dans notre époque et seule la connaissance précise des résultats apportés par chaque changement – même mineur – peut permettre d’assurer l’évolution de notre pratique  vers des réels progrès.

Dans la mesure où raisonnablement on ne peut pas disposer dans notre pratique actuelle du budget nécessaire pour assurer la collaboration des assistants de recherche en permanence, il faut se tourner vers des moyens qui permet de récupérer et de traiter ces informations de telle manière que la surcharge sur le personnel soignant  puisse être minimisée.

Lors de l’ouverture du Centres d’Evaluation et de Traitement de la Colonne Vertébrale à Nice nous voulions mettre l’accent sur cette activité indispensable pour nos patients. Nous avons développé un système innovant qui permet de stocker l’iconographie  des patients. Une collaboration permanente avec des sociétés informatiques permet d’avancer dans le développement des logiciels pouvant traiter des informations critiques.

Le développement de tels systèmes a été rendu possible pour les progrès récents dans le micro-informatique aussi bien dans le domaine du stockage  que du transfert ou du traitement des données que dans des systèmes de saisie tactile.

Le relèvement des données cliniques est basé sur les  auto questionnaires, ce qui permet que le patient puisse saisir ces données sans assistance. La collaboration des patients dans cette démarche est primordiales aussi bien pour l’amélioration de l’ensemble des résultats que dans leur propre intérêt.