Pathologie Articulaire

Avec la dégénérescence discale, la hauteur vertébrale diminue au niveau du disque, ce qui nécessite l’adaptation des articulaires postérieures qui vont s’impacter de plus en plus. Ces articulaires ne bougeant plus de manière optimale, leur surfaces articulaires ne se retrouvent plus confrontées dans leurs positions initiales, ce qui va provoquer des lésions arthrosiques progressives.

Avec l’avancée de ces lésions arthrosiques, les articulaires postérieures s’élargissent avec la formation des zones réactionnelles osseuses des ostéophytes, le canal vertébral va diminuer de taille progressivement. Les articulaires postérieures vont également s’élargir avec la diminution de longueur des fibres au niveau du capsule articulaire.

Le télescopage des articulaires postérieures va diminuer la taille des foramens avec le développement d’une compression foraminale. Ceci se développe d’autant plus que le rachis lombaire est en position lordosante, car ainsi les articulaires supportent plus de contraintes et aussi parce que leur télescopage est accentuée.

38-1-3

Une scoliose provoque une Pathologie Articulaire accentuée pour de mêmes raisons mécaniques.

Il peut exister des pathologies articulaires sans lésions dégénératives majeures. La perturbation du fonctionnement articulaire peut provoquer des “blocages” avec des douleurs locales ou irradiantes dans les zones musculaires et cutanées avoisinantes. On parle alors de “Dérangement Intervertébral Mineur ou DIM”. Une telle situation peut être résolue par le traitement médical et le repos, mais souvent aussi par des manipulations vertébrales par des techniques d’ostéopathie. La mobilisation des vertèbres peut supprimer la contracture musculaire à l’origine de la douleur, mais peut aussi provoquer des dégâts importants si ce geste n’est pas pratiqué d’une manière bien précise.