Récidive Hernie Discale

L’intervention de cure de hernie discale représente une opération où les fragments exclus ou protrus du disque intervertébral sont enlevés pour supprimer le conflit avec les éléments neurologiques. Lors de cette opération, souvent, les fragments mobiles des disques intervertébraux sont également retirés mais même lorsque les opérations de ce type sont réalisées de manière plus radicale, une partie du disque reste en place. Dans 10% des cas, d’autres fragments discaux peuvent s’expulser progressivement. Leurs expulsions sont facilitées par la lésion de l’anulus, due à la hernie discale précédente.

La plupart du temps, une récidive de hernie discale ne nécessite pas de prise en charge chirurgicale. Néanmoins, la cicatrice qui est formée après l’opération et qui fixe les éléments neurologiques rend vulnérable ceux-ci à toute récidive de hernie discale. Dans certains cas, ces récidives provoquent des douleurs intenses avec des sciatalgies, voire même des déficits neurologiques.

En cas de récidive de hernie discale, la situation doit être analysée individuellement car dans beaucoup de cas, si le traitement conservateur reste inefficace, le traitement chirurgical par simple ablation de la récidive n’est pas satisfaisant pour autant. Dans 50% des cas, le résultat est insuffisant. Ainsi, parfois une stabilisation ou une reconstruction vertébrale peut être envisagée. Cette reconstruction peut être basée sur des disques intervertébraux artificiels si les conditions le permettent.

Généralement, si une hernie discale récidivée a été déjà opérée, en cas de nouvelle récidive il n’y pas lieu de discuter d’une nouvelle intervention de décompression et de discectomie. Des discectomies successives représentent de plus en plus de danger pour les éléments neurologiques. Il est préférable d’envisager une arthrodèse avec fixation

Une récidive de hernie discale révélée par l’IRM ou par scanner qui ne représente pas de symptôme important, bien entendu, ne nécessite pas de prise en charge particulière.