Spondylodiscite

60-1-13La colonne vertébrale peut être le siège des infections par dissémination hématogène. Il s’agit de lésions infectieuses qui se développent par la transmission des bactéries à la colonne vertébrale
par le sang. Généralement, le disque intervertébral peut être ainsi contaminé. On parle alors de Spondylodiscite.

Les germes qui provoquent ce type de lésion peuvent être très différents, souvent il s’agit de staphylocoque doré. L’infection qui se développe ainsi dans le disque provoque une forte fièvre et une destruction progressive des plateaux vertébraux avec une inflammation importante au niveau discal. Cette inflammation avec la production de pus qui contient des tissus nécrotiques et des bactéries peut provoquer une compression neurologique par le bombement du disque et par le développement des abcès intra-canalaires. Elle provoque souvent un abcès qui se développe à la partie antérieure de la colonne vertébrale et se diffuse le long du muscle psoas qui couvre la colonne vertébrale par l’avant.

Certaines bactéries provoquent peu de réactions avec une infection à “bas bruit” ce qui peut rendre leur identification plus difficile.

Une Spondylodiscite nécessite une prise en charge médicale adaptée. Dans un premier temps, il est important d’identifier le germe, ce qui peut être souvent isolé dans le sang par des hémocultures. Il s’agit des analyses bactériologiques du sang qui sont prélevées au moment des montées ou des baisses de températures où les bactéries sont déchargées dans le sang ou dans le cas où ceci ne permet pas une identification, une biopsie par guidage radiologique pour une analyse directe peut être également réalisée. Un traitement antibiotique utilisant souvent deux ou trois différents antibiotiques ciblés est le traitement de choix. Il est associé à une immobilisation par un repos au lit au début, suivi du port d’un corset. Une fois que le traitement permet d’éradiquer l’infection, le patient peut évoluer vers une guérison, souvent par une consolidation osseuse au niveau de l’étage auparavant infecté.

En l’absence de prise en charge adaptée de ce type de lésion, ou en cas de faiblesse du patient, une dissémination de l’infection peut survenir avec un danger qui engage même le pronostic vital. Des infections peuvent survenir non seulement à cause des bactéries dites pyogènes, provoquant des fièvres importantes, mais de manière plus sournoise, à cause des lésions infectieuses telles que la tuberculose ou la brucellose où cette fière n’est pas présente. Ce sont des infections qui provoquent une destruction importante au niveau de la colonne vertébrale avec une déformation particulièrement sévère. Leurs prises en charge nécessitent un traitement médical et multidisciplinaire spécifique.