Spécialiste du dos à Monaco

Affectant plus de trois millions de personnes en France, le mal du dos peut vite devenir handicapant. Il importe, quand il survient, de consulter un spécialiste du dos pour savoir la marche à suivre. Si la chirurgie est souvent présentée comme un remède miracle contre les pathologies de la colonne vertébrale, elle ne convient pourtant pas à tous les cas. Souffrez-vous de douleurs lombaires ? Vous trouverez le spécialiste du dos à Monaco qui vous orientera vers le traitement qui vous convient le plus.

spécialiste du dos Monaco

Spécialiste du dos à Monaco : comment soulager la douleur ?

Le mal de dos est une pathologie qui touche 30 % de la population de façon chronique et 80 % de la population est susceptible de l’avoir au moins une fois dans la vie. Ce mal est donc très répandu et heureusement en majorité bénin ; mais la prudence recommande de se tourner vers un spécialiste du dos dès que l’on ressent des douleurs lombaires. À Monaco, le Docteur Hovorka pourra prescrire entre autres au patient des exercices physiques, afin de bien muscler leur ceinture abdominale et apporter une correction des mauvaises habitudes posturales, voire dans certains cas précis le port à temps partiel d’une ceinture de soutien lombaire durant certaines activités pourrait être préconisé. Dans le cas où de telles tentatives ne portent pas les fruits escomptés, votre spécialiste du dos pourra orienter le patient vers un kinésithérapeute, la chirurgie n’étant bien souvent à envisager qu’en dernier recours.

Les patients à risque doivent consulter au plus tôt comme par exemple ; les personnes portant habituellement des charges lourdes, les personnes âgées dont la colonne vertébrale se fragilise sous le poids de l’âge, les personnes présentant un excès de charge pondérale et les fumeurs qui sont susceptibles de développer une dégénérescence plus rapide des disques lombaires. Outre ces personnes à risque, celles souffrant de problèmes de posture et celles fréquemment soumises au stress, sont plus enclines à souffrir de nombreuses douleurs du dos. Une blessure comme une fracture au bas du dos mal soignée peut également contribuer à une douleur chronique qui, dans certains cas aboutit à une hernie discale.

Chirurgien du dos à Monaco : quand procéder à une opération chirurgicale ?

L’opération du dos n’est à envisager que lorsque tous les traitements conservateurs ont été effectués sans succès durant une période minimum de 6 mois et suivis minutieusement. De plus, la cause anatomique des douleurs doit être localisée précisément et bien évidement il faut qu’elle puisse être traitée par un acte chirurgical. Toutefois, en présence de traumatismes, d’infections ou de tumeurs une opération peut être nécessaire plus rapidement. Ceci établi, un bilan lésionnel ainsi qu’une batterie d’analyses parmi lesquels une IRM et un examen clinique sont nécessaires. Ce n’est qu’après cette étape que le chirurgien du rachis à Monaco peut procéder à l’intervention chirurgicale.

Il demeure au-delà de tout que chez le chirurgien du dos à Monaco, la décision d’avoir recours à la chirurgie n’est pas du seul ressort du chirurgien spécialiste, mais résulte d’une concertation qui implique également la participation du patient au choix. Cela s’explique par le fait que les lombalgies ont plusieurs causes possibles et que le patient est le plus à même de juger de l’impact qu’auront son état post-opératoire et les probables séquelles chirurgicales sur sa vie personnelle. Ceci permet également de dédramatiser la chirurgie vertébrale qui est souvent sujet à bien de craintes. Avant la chirurgie du rachis, toutes les possibilités sont présentées au patient avec en prime, les dernières avancées techniques en date qui permettent de soulager la douleur tout en préservant les fonctions motrices. On y compte entre autres des chirurgies peu invasives qui permettent de réduire le temps de convalescence après l’opération. Toutes ces chirurgies, nonobstant leur efficacité doivent néanmoins être accompagnées par des renforcements musculaires et une bonne hygiène de vie.